Sábado 21 de Julio de 2018
El portal de la papa en Argentina
9.52%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubosos con lluvias débilesBalcarceBuenos Aires, Argentina
    - 12°
  • Cielos despejadosVilla DoloresCórdoba, Argentina
    -1° - 18°
  • Cielos despejadosRosarioSanta Fe, Argentina
    - 15°
  • Cielos despejadosEstacion UspallataMendoza, Argentina
    -3° -
  • Intervalos nubososCandelariaSan Luis, Argentina
    -2° - 19°
  • Intervalos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 12°
  • Intervalos nubososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    - 16°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Africa 05/06/2018

Isla Mauricio: Agro-alimentaire : une chute de 2 000 tonnes dans la récolte de pommes de terre attendue

La première récolte des pommes de terre est prévue d’ici un mois. Si le pays a connu une réduction de 13,5 % dans la production entre 2016 et 2017, cette tendance à la baisse devrait se poursuivre cette année.

Si l’année dernière, le pays a produit environ 14 000 tonnes de pommes de terre, cette année, la production est estimée à 12 000 tonnes. C’est ce que prévoit Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de la Small Planters’ Association. « Cette prévision à la baisse est due aux mauvaises conditions climatiques et à un manque de terres pour la culture », souligne-t-il.

Un avis que partage Farad Jugon, planteur de pommes de terre et membre du mouvement coopératif Camp Diable ANCS qui regroupe une centaine de planteurs. Farad Jugon cultive de la pomme de terre sur une superficie de 30 arpents. « L’année dernière, j’ai récolté 70 tonnes. Toutefois, cette année, je pense que la production baissera de 50 % », fait-il ressortir.

Le planteur attribue cette baisse à une qualité très moyenne des semences et à des coûts de production élevés. Notre interlocuteur rappelle que le mouvement coopératif cultive de la pomme de terre sur les terres octroyées par le Sugar Investment Trust (SIT). L’instance se consacre à la deuxième saison de culture, après la coupe de la canne à sucre d’où la plantation est prévue pour le mois de juillet.

Ramesh Rajcoomar, ancien CEO du Food and Agricultural Research and Extension Institute (Farei), abonde dans le même sens. « Je suis assez pessimiste. On constate un certain découragement parmi les planteurs de continuer avec la culture de la pomme de terre », dit-il. Raison : les conditions climatiques et le manque de superficies pour la production.

Cependant, il rappelle qu’il y a de nombreuses facilités offertes aux planteurs. À titre d’exemple, ils bénéficient de subsides sur l’achat des semences.

Kreepalloo Sunghoon, lui, soutient que le gouvernement doit trouver des stratégies pour que la culture de la pomme de terre soit faite toute l’année et d’augmenter le taux de stockage à l’Agricutural Marketing Board. Il faut compter deux saisons pour la culture de la pomme de terre, soit de mars à juin, et de juillet à octobre.

Fuente: https://defimedia.info/agro-alimentaire-une-chute-de-2-000-tonnes-dans-la-recolte-de-pommes-de-terre-attendue


Te puede interesar