Lunes 23 de Julio de 2018
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos despejadosBalcarceBuenos Aires, Argentina
    -2° -
  • Cielos despejadosVilla DoloresCórdoba, Argentina
    - 14°
  • Intervalos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    - 11°
  • Intervalos nubososEstacion UspallataMendoza, Argentina
    -6° -
  • Cielos despejadosCandelariaSan Luis, Argentina
    - 16°
  • Cielos despejadosChoele ChoelRío Negro, Argentina
    -2° - 11°
  • Intervalos nubososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    - 14°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Norte Am. 19/12/2017

Canadá: Prince Edouard doit importer des pommes de terre

Des récoltes inférieures à la normale à l’Île-du-Prince-Édouard forcent la province à importer des pommes de terre, cette année.

La province insulaire demeure la plus grande productrice de pommes de terre au Canada, produisant environ le quart des récoltes. Toutefois, l’été anormalement sec a réduit le rendement des cultures d’environ 8 %, soit la plus forte baisse parmi les principaux producteurs au pays.

Kevin MacIsaac, directeur général des Producteurs unis de pommes de terre du Canada, dit que l’ouest de l’Île-du-Prince-Édouard a été plus durement touché par la sécheresse. Il dit que la province dans son ensemble a reçu juste assez de pluie pour maintenir les niveaux de production près de la normale.

Dame Nature contrôle toujours une grande partie du bien-être des agriculteurs et leur capacité à produire une culture.

Kevin MacIsaac, directeur général des Producteurs unis de pommes de terre du Canada

En contrepartie, la plupart des grandes provinces productrices de pommes de terre ont connu une année de production stable. L’Alberta, le Québec et le Nouveau-Brunswick ont de nouveau enregistré des surplus.

Des pommes de terre importées

Pour compenser le rendement inférieur de la culture de la pomme de terre à l’Île-du-Prince-Édouard, les usines des Fermes Cavendish à l’Île ont dû importer des pommes de terre d’aussi loin que l’Alberta, même si cela représentait un coût additionnel important.

Les entreprises de transformation ont pris l’initiative d’acheter et d’importer ces pommes de terre. [Les pommes de terre] du Manitoba n’ont pas encore toutes trouvé preneur, alors nous prévoyons que [l’importation] se produira tout au long de la saison.

Kevin MacIsaac, directeur général des Producteurs unis de pommes de terre du Canada

Selon Kevin MacIsaac, les transformateurs pourraient aller chercher des pommes de terre jusqu’aux États-Unis au besoin.

Fuente: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1072396/ile-du-prince-edouard-importer-pommes-de-terre-secheresse-recolte


Te puede interesar