Jueves 18 de Octubre de 2018
El portal de la papa en Argentina
0%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubososBalcarceBuenos Aires, Argentina
    - 19°
  • Intervalos nubososVilla DoloresCórdoba, Argentina
    14° - 28°
  • Intervalos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    18° - 29°
  • Intervalos nubososEstacion UspallataMendoza, Argentina
    - 23°
  • Intervalos nubosos con chubascos tormentososCandelariaSan Luis, Argentina
    16° - 30°
  • Cielos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    - 19°
  • Intervalos nubosos con chubascos tormentososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    20° - 34°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Africa 30/01/2018

Cameroun : Flambée du prix de la patate

La patate qui fait partie des denrées alimentaires très consommées au Cameroun en ce moment connaît une flambée de prix général dans la plupart des marchés, a constaté APA sur place jeudi à Douala, la capitale économique du Cameroun.

D’après des témoignages recueillis sur place, il y a encore « quelques jours », on trouvait la patate en abondance un peu partout à travers le pays.

Sauf que depuis le mois de janvier courant, les choses ont commencé à changer au point qu’actuellement, le sac qui se vendait à 7000 francs CFA revient à 9000, voire 10 000 francs CFA.

« Au début de la saison, on achetait le sac de patate moins cher. Aujourd’hui, nous achetons le même sac assez cher. La différence moyenne est de 3000 francs CFA en l’espace de deux mois. C’est cela que nous sommes aussi obligés d’augmenter le prix d’un tas ou de diminuer la quantité, sinon nous n’allons pas nous en sortir », a renseigné une revendeuse rencontrée jeudi au marché Sandaga, à Douala.

En tout état de cause, les vendeurs se frottent les mains, car « en cette période, je parviens à vendre deux à quatre sacs par jour pour un bénéfice de 2500 francs CFA par sac. En haute saison, avec la même quantité, je peux avoir 1000 francs CFA de bénéfice par sac », a précisé Gilbert, un demi-grossiste au marché de New-Deido, à Douala.

Pendant que les uns se frottent les mains, les autres ont du mal à supporter cette inflation, à l’image de dame Madeleine, qui a déclaré avoir acheté un tas de patate de 1000 francs CFA, avant de préciser qu’elle ne « sait pas si cette quantité pourra nourrir toute ma maison ».

En cette période, la patate constitue l’un des vivres les plus prisés, d’autant que les ignames blancs, le macabo ou le manioc sont « intouchables au marché », a indiqué cette ménagère.

« Etant donné que nous nous approvisionnons chers en brousse, nous sommes obligés de vendre aussi un peu plus cher. Nous payons le transport, les impôts et la location de la boutique. On ne peut pas quand vendre pour perdre », a résumé un grossiste, pour qui les prix pourraient connaître une décote avant la quinzaine du mois de février prochain.

Fuente: https://www.journalducameroun.com/cameroun-flambee-du-prix-de-la-patate/


Te puede interesar