Domingo 31 de Mayo de 2020
El portal de la papa en Argentina
4.69%Variación precio
puestos MCBA
  • Cielos nubosos con lluvias débilesBalcarceBuenos Aires, Argentina
    - 12°
  • Intervalos nubosos con lluvias débilesVilla DoloresCórdoba, Argentina
    - 16°
  • Intervalos nubososRosarioSanta Fe, Argentina
    - 15°
  • Cielos despejadosEstacion UspallataMendoza, Argentina
    -1° - 14°
  • Intervalos nubosos con lluvias débilesCandelariaSan Luis, Argentina
    - 16°
  • Intervalos nubososChoele ChoelRío Negro, Argentina
    -2° - 11°
  • Cielos nubososSan Miguel de Tuc.Tucumán, Argentina
    - 16°
Ampliar
 Buscador de Noticias
Africa 17/12/2019

Argelia: Retard de recolte de la pomme de terre de primeur : le ministère enquête à mostaganem

Une commission du ministère de l’agriculture et de développement rural, a été dépêchée récemment à la wilaya de Mostaganem pour enquêter sur le retard de production de la « pomme de terre primeur », qui est censée assurer, en cette période.

Mostaganem est considérée comme une wilaya régulatrice du marché national en ce produit stratégique dans l’alimentation du citoyen. Notons que, la superficie réservée à ce tubercule de  primeur est de 600 ha au niveau de la wilaya de Mostaganem où la plantation en variété « Spunta », s’effectue  normalement, vers la fin octobre, début novembre .A remarquer que le  prix du quintal  de la « Spunta » est  moins cher que celui de  la variété « Rudolf ». Celle-ci donnera une production entre 600 et 700 quintaux par hectare ; toutefois, selon la source, il a été planté 1750 ha  de pomme de terre saison et récolté 240 ha de ce même produit, dont le rendement est entre 200 et 300 quintaux par hectare. Il est prévu un début de récolte vers le  mois de mars sur  une superficie  de 2000 ha.

Par ailleurs, dans ce contexte, la commune de Hassi-Mameche   ensemence à elle seule 400 ha de pomme de terre primeur et ce, sur les 600 ha répartis à travers la wilaya. Les agriculteurs, quant à eux, ont justifié ce retard, en dépit de la disponibilité de la semence, par le manque de moyens financiers, de la cherté du gas-oil et de l’électricité sans compter les frais de la main d’œuvre, des fertilisants et des produits phytosanitaires.

Ils ont ajouté également qu’ils ont enregistré un déficit en production maraichère par le fait que les prix ont fortement chuté ,compte tenu de l’abondance des cultures maraichères, notamment choux fleurs, aubergines, pomme de terre ,  salades et autres. Ils ont  proposé des crédits au profit des importateurs de la semence de pomme de terre pour cultiver ce tubercule.    

G.Yacine

Fuente: https://www.reflexiondz.net/RETARD-DE-RECOLTE-DE-LA-POMME-DE-TERRE-DE-PRIMEUR-Le-Ministere-enquete-a-Mostaganem_a59381.html


Te puede interesar